Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 09:00

annee-shabatique-2005.jpg

Acrylique et médium sur toile, 59 récipients d'aluminium, cire chimique, cendres et brûlures sur rhodoïds, ruban noir de reliure. 2005Format : 80 cm x 100 cm.

Travail en cours.  

Cette oeuvre fait partie d'un travail sur la mémoire  et l'impossible disparition, la transformation, la réversibilité. Rien ne se perd et tout se transforme selon Einstein et la physique quantique. Malgré les génocides et le désir d'anéantir l'Autre, la civilisation humaine demeure infinie dans une mémoire collective, philogénique où l'essence de l'Humain fait son chemin dans le sacré. C'est-à-dire dans la recherche de sens que l'homme donne à sa vie concrète, car ce qui intéresse l'humain, c'est essentiellement l'Humain et dans l'humain c'est le divin.

Toujours étonnamment renouvellée dans le regard qu'on lui porte, cette toile reste énigmatique et mystérieuse. Elle nous emmène  dans les abysses aquatiques aussi bien que dans les élévations fulgurantes où nagent des coquillages et des perles luisantes sur des fonds translucides comme des lagons, d'où surgit l'empreinte des flammes à peine éteintes. Les quatres éléments de la création s'y mêlent ; Le feu nait de l'eau où l'air est un agent de puissance élévatrice de la poussée des désirs de sens.

Disponible en de petits formats avec lesquels on peut en composer de plus grands, de diverses dimensions,  les associations de toiles ou d'oeuvres en démultiplient les signes et le sens.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

This canvas is part of a memory work ( in progress) about impossible disappearance. Despite genocides or desire to kill the Other, the culture remains in a collective memory, phylogenic and the essence of the human made its way into the sacred, as sacred is looking for sense. Unless, the only thing who interest the human is essentially the Human.

Surprisingly and renewed, the canvas remains enigmatic and mysterious. It makes us diving into the depths of the water as well as on elevations in blazing waves where luminescent shells and bubbles float in translucent lagoons, from which emerge flames barely extincted.

Available in small sizes with which we can reconstruct largest associations paintings or works multiplying signs and meaning.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

pierre vagabond poète 03/02/2013 23:52


bravo pour cette belle oeuvre


une année de lumière:)))


 


Dans le cadre de mon vagabondage poétique
blogs-musée pertinents mais aléatoires
pour mon oeuvre concept pertinente
et aléatoire...


permettez-moi
  de vous offrir
  une de mes chansons
  qui parle de la vie
  d'un artiste-peintre
  et du rapport entre
  sa vie privé et son art
 
 EN MARCHE VERS UNE VIE PRIVEE OEUVRE D'ART
 
 Ce qui est beau dans la vie privée oeuvre d'art,
 c'est d'en être le peintre,
 dans un atelier où on doit à la fois
 peindre l'infinie joie d'une humanité
 qui s'élève peu à peu en soi
 et et donner une poignée de main à celui ou celle
 qui reprend sa vie d'artiste du quotidien en main.
 
 16 ANS D'AVENTURE
 
 une ière neige sur le lac
  un pic bois qui passe en ami
  un chien qui marche sur la galerie
  deux hommes qui parlent de la vie
 
 une peinture sur le mur
  l’homme se lève
  me rappelle l’essentiel
 
 sa peinture date de 16 ans
  l’homme avait déja 38 ans
  était amoureux fou d’une femme
  qui tenait dépanneur, corps et âme
 
 pendant que lui
  d’un autobus
  était chauffeur de vie
 
 travaillait pour
  Chevrette transport La Tuque
  avait hâte a la fin de semaine
  tiens ben ta tuque
 
 rêvait du cap de la madeleine
  mais le dépanneur ferme si tard
  toute la semaine
 
 en attendant
  monte chez son frêre en haut
  avec toiles et pinceaux
 
 REFRAIN
 
 sur sa toile
  des arbres, des billots et de l’eau
  qui dansent l’amour
  comme la chute entraîne tout su l’tableau
 
 quand on contrôle pu rien
  c’est qu’y a des matins
  où l’amour doux
  c’est trop fou
 
 quand on contrôle pu rien
  c’est qu’y a des matins
  où l’amour doux
  c’est trop fou
 
 COUPLET 2
 
 y a pu de neige sur le lac
  ou est le pic bois mon ami
  le chien est en bas d’la galerie
  l’homme est dehors avec un sac de voyage
 
 sa vieille peinture
  reste sur le mur
  avec toute sa magie
 
 un grand amour
  c’est tellement fort
  que leur ière fille s’appelle Pascale
  une ado de 15 ans qui mord
  la vie comme à son ier bal
 
 pendant qu’sa soeur
  Justine 9 ans
  sourit aux étoiles
 
 la femme se meurt d’un cancer
  l’homme a finit par jeter sa dernière bière
  il doit monter à Trois-Rivières
  il sera bientôt père et mère
 
 sa vieille peinture
  su l’mur le rassure
  sur 16 ans d’aventures
 
 pierrot
  vagabond céleste
 
www.enracontantpierrot.blogspot.com
  www.reveursequitables.com
 
 sur google,
 Simon Gauthier, video vagabond celeste

Langomazino Artiste Plasticienne 28/06/2014 00:44



Merci poète. J'ai tardé à trouvé ton commentaires, persuadée qu'il n'y en avait pas.


J'ai des amis Pierre, comme celles du chemin qui bordent la route et accompagnent de leurs énergies atomiques les pas difficiles de l'humain. Bonne route toujours, en marche sur la terre comme
dans le coeur et l'esprit. Salut à toi compagnon.


J'ai mis ton blog sur mes autres sites, "la.gradiva-overblog.com" et "BHaime les arts plastiques"



Présentation

  • : Langomazino Artsite
  • : Art conceptuel, Figuration Narrative, collages et photographies numériques de l'artiste plasticienne Langomazino - This blog presents the works of Conceptual art, digital photographs, and paintings of a narrative representation.
  • Contact

Profil

  • Langomazino Artiste Plasticienne